Selon l’étude Ricoh, les entreprises du secteur financier sont confrontées à des risques liés à leur incapacité à maîtriser la sécurité de leurs documents

Imprimer Twitter Facebook Delicious LinkedIn

Selon l’étude Ricoh, les entreprises du secteur financier sont confrontées à des risques liés à leur incapacité à maîtriser la sécurité de leurs documents

ConfidentialVilvorde, le 25 mars 2013 – Les nouveaux résultats du livre blanc Ricoh révèlent que la plupart des entreprises du secteur financier en Europe sont préoccupées par la sécurité de leurs documents. Près de la moitié des personnes interrogées (47 %) – issues du secteur des services financiers - estime que la sécurité du document s’est améliorée depuis 2009, contre 26% qui pense qu’elle s’est dégradée. Aujourd’hui, seul un tiers des répondants est capable d’analyser l’accès aux documents, la majorité n’étant pas en mesure de contrôler qui peut accéder aux informations sensibles. Pourtant 63 % des personnes interrogées disposent d’objectifs de gestion des risques liés aux documents au sein de leur organisation1.

Les résultats de l’étude Ricoh interviennent dans une période complexe. En effet le secteur financier, qui traditionnellement repose sur des processus de traitement de l’information papiers et manuels, fait aujourd’hui face à une pression grandissante pour gérer un volume croissant de données. Ce n’est pas tout, ce secteur doit également faire face à des clients préférant interagir via des canaux numériques tout en évoluant rapidement au rythme des nouvelles technologies. Enfin, les processus documentaires au sein du secteur des services financiers doivent être conformes aux lois locales - et internationales, qui demandent des processus totalement transparents pour permettre un suivi complet et des vérifications plus exhaustives du flux documentaire.

« Dans le secteur financier – plus que dans aucune autre industrie- les documents au format papier et numérique se font concurrence à mesure que les réglementations changent et que les habitudes des consommateurs évoluent, obligeant les entreprises à sans cesse repenser leur façon de gérer leur informations sensibles », déclare Eric Gryson, CEO Ricoh Belgium & Luxembourg. « La volonté qu’à le secteur financier de surmonter les enjeux liés à la sécurité du document démontre à quel point la gestion des processus documentaires est devenue complexe. »

L’étude Ricoh révèle également que, malgré le fait que le service client constitue un atout différenciateur parmi les entreprises services financiers, très peu d’entre elles ont réussi à mettre en œuvre des processus documentaires pour développer la réactivité face aux demandes clients (26%), la fidélité clients (35%) ou l’acquisition de prospects (36%).

« L’ensemble des activités commerciales – incluant la vente, le marketing, la facturation, les services et le support – reposent sur des processus documentaires dont le but est de fluidifier les opérations et de libérer plus de temps au profit de la relation client. Si ces processus ne fonctionnent pas correctement, les clients peuvent se tourner vers la concurrence ou pire, partager leur insatisfaction. Les entreprises des services financiers doivent ainsi revoir en profondeur leurs processus papier et numériques et s’assurer que ces derniers sont effectifs, flexibles et sécurisés. En réussissant cela, elles assureront l’accès à des informations à jour et seront en mesure d’attirer et fidéliser des clients sur le long terme, » conclut Eric Gryson.

Cette étude est intitulée Indice de Gouvernance Documentaire Ricoh 2012 et a été réalisée par Coleman Parkes en partenariat avec Ricoh. Elle révèle la manière dont les nouvelles technologies ont un impact sur la façon de travailler en Europe, notamment dans les institutions financières. Comment la gestion de l’information est donc gérée, y compris les processus liés aux documents critiques qui sous-tendent toutes les opérations comme les finances, les ressources humaines, ’accès aux dossiers des étudiants et les applications d’admission.

Découvrez comment sont connectés les processus de votre entreprise en répondant à ce rapide questionnaire ou téléchargez les livres blancs ici.

| A propos de l’Indice de Gouvernance Ricoh 2012 |
« Une nouvelle perspective : L’Indice de Gouvernance Documentaire Ricoh 2012» est une étude mandatée par Ricoh Europe PLC et réalisée par le bureau d’étude indépendant Coleman Parkes Research. Elle fournit une vision nouvelle de la gestion documentaire en Europe tout en s’appuyant sur les résultats des précédents livres blancs de Ricoh (Indice de Gouvernance Documentaire Ricoh – 2009 et Indice de l’Efficacité des processus documentaires Ricoh – 2011).

Cette étude s’intéresse spécifiquement aux processus documentaires critiques des entreprises – c’est-à-dire les interactions clés, régulières et répétitives qui prennent place en leur sein. Qu’ils représentent une charge documentaire importante ou non, ces processus ont un impact direct sur les relations commerciales entre les collaborateurs et les clients. Ils incluent des processus documentaires spécifiques au niveau des RH, de la gestion financière, du reporting, de la chaîne d’approvisionnement ou de la comptabilité.

1075 interviews ont été réalisées auprès de cadres supérieurs, directeurs et autres collaborateurs de grandes entreprises (+ de 1 000 employés), de moyennes entreprises (de 500 à 999 employés) et de petites entreprises (moins de 500 employés), en Belgique, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, dans les Pays nordiques (Suède, Finlande, Norvège et Danemark), en Espagne, en Suisse, au Royaume-Uni et en Irlande.

Ces organisations opèrent dans les secteurs de l’éducation, du juridique, des services publics, dans l’énergie, la santé, ou encore le secteur public, la distribution, la manufacture et les finances. Des entretiens approfondis ont également permis de recueillir l’opinion de cadres supérieurs pour mieux comprendre leurs méthodes de gestion des processus documentaires critiques.


1. L’étude : Indice de Gouvernance Documentaire Ricoh 2012, conduite par Coleman Parkes Research et sponsorisée par Ricoh L’étude : Indice de Gouvernance Documentaire Ricoh 2012, conduite par Coleman Parkes Research et sponsorisée par Ricoh

Haut de page


A propos de Ricoh Belgique

Ricoh est une entreprise technologique globale, spécialisée en équipement d’imagerie bureautique, de solutions pour l’impression de production, de systèmes de gestion documentaires et de services IT. Depuis ses quartiers généraux au Japon, le Groupe Ricoh est opérationnel dans plus de 200 pays et régions. Pour l’année fiscale qui s’est achevée fin mars 2012, le Groupe Ricoh a réalisé des ventes à travers le monde pour un montant de 1,924 milliards de yen (environ 20 milliards $ et 15,036 milliards €).

La majorité des revenus de l’entreprise proviennent des produits, solutions et services qui améliorent l’interaction entre les personnes et les informations. Ricoh produit également des appareils-photos digitaux maintes fois récompensés et des produits industriels spécialisés. Ricoh est largement reconnue pour la qualité de sa technologie, le niveau exceptionnel de son service à la clientèle et ses initiatives durables.

Sous le slogan corporate imagine. change. Ricoh aide les entreprises à transformer leur manière de travailler et à exploiter l’imagination collective de leurs employés.

Pour plus d’informations, contactez:
Blue Chilli
Sophie Lambert
Tél: +32 (0) 477 91 45 72
E-mail: sophie@bluechilli.be

Espace média: www.ricoh.be/presse

Visitez notre site web: www.ricoh.be  
Retrouvez-nous sur Facebook: http://www.facebook.com/RicohBelgium  
Suivez-nous sur Twitter: www.twitter.com/RicohBelgium  

Haut de page